Accueil>Château>Historique>Galerie de portraits

Galerie de portraits

Charles VIII
Charles IX
Henri III
Henri IV
Louis XIII
Catherine de Médicis
Louis XIV
Louis XVIII

 

CHARLES VIII l'Affable : 1483-1498, Fils de Louis XI et de Charlotte de Savoie.

A la mort de Louis XI, le roi Charles VIII étant trop jeune pour régner, c'est à sa soeur, Anne de Beaujeu qu'est confiée la régence qu'elle exercera avec son époux Pierre II duc de Beaujeu. 
Charles VIII épouse Anne de Bretagne le 6 Décembre 1491 au château de Langeais, afin de récupérer le contrôle de la Bretagne par le mariage. Il relance la guerre contre l'Italie puisqu'il revendique le royaume de Naples.

La conquête de Naples sera une réussite pour Charles VIII, puisqu'elle marquera le début officiel de son règne napolitain, mais après la bataille de Fornoue en 1495, il doit regagner la France et perd ses dernières places italiennes en 1496. Grâce à ses campagnes italiennes, la France découvre l'art de la Renaissance. A sa mort, Charles VIII n'ayant plus d'héritier mâle, c'est son cousin, le duc d'Orléans qui lui succède sous le nom de Louis XII.

Retour haut de page

CHARLES IX Maximilien : 1560-1574,

Fils de Henri II et de Catherine de Médicis.

Charles IX succède, le 5 Décembre 1560, à son frère François II. Charles IX étant mineur (il n'a que 10 ans), c'est sa mère, Catherine de Médicis, qui assure la régence. En 1562, Catherine de Médicis veut réconcilier Catholiques et Réformés. Elle accorde aux protestants l'Edit de Janvier qui autorise le culte protestant à l'extérieur des villes. La tuerie de Wassy met un terme à la politique de conciliation de Catherine de Médicis et provoque la première guerre de religion. Le Prince de Condé, chef du parti protestant, prend les armes afin de soustraire Charles IX à l'influence ultra-catholique des Guise. Catherine de Médicis ne peut qu'accepter le conflit.

Le 30 Septembre 1567, le lendemain de la Saint-michel, à Nîmes, catholiques et protestants s'affrontent encore. En 1567, Montmorency délivrera la capitale, cernée par les protestants, où se sont réfugiés les catholiques, mais il mourra le 10 Novembre de ses blessures. Le 22 Août 1572, Catherine de Médicis annonce à Charles IX la volonté des protestants d'éliminer la famille royale. Excédé, Charles IX donne l'ordre de tuer "tous les protestants du royaume". Tout se prépare pour la mise à mort des protestants de la cité. A l'heure dite, Coligny est tué et 5 jours de tuerie s'ensuivront : c'est le massacre de la Saint-Bathélémy. Charles IX mourra deux années plus tard en 1574.

Retour haut de page

HENRI III : 1574-1589, Fils de Henri II et de Catherine de Médicis.
Il est sacré roi de France à Reims le 13 Février 1575. Il se marie le 15 Février 1575 avec Louise de Vaudémont. Accueilli les bras ouverts par les français, il sera très vite méprisé par le peuple qui n'apprécie pas ses tenues excentriques et ses "mignons". En 1576, l'Édit de Beaulieu-lès-Loches condamne les meurtres perpétrés lors de la Saint-Barthélemy. En réaction, les catholiques forment la "Sainte Ligue", contrôlée par Henri III. En 1577, l'Édit de Beaulieu est annulé et la religion réformée supprimée.
En 1584, le frère d'Henri III, le duc d'Alençon meurt. Seul Henri IV peut alors lui succéder. En 1585, la religion réformée est à nouveau interdite. Henri de Navarre est sommé de se convertir au catholicisme. En 1588, Henri III fait assassiner le Duc de Guise devenu trop puissant puis son frère le Cardinal Louis de Guise et les principaux chefs de la ligue ultra-catholique. Contesté par les Parisiens gagnés aux idées de la ligue ultra-catholique, Henri III ne peut plus compter que sur Henri de Navarre. Ensemble, ils vont tenter de reconquérir Paris et chasser la Ligue de la capitale. Henri III est assassiné par Jacques Clément, un ultra-catholique,

Retour haut de page

HENRI IV le Vert galant. 1589-1610,

Descendant de Louis IX (Saint-Louis).

Fils d'Antoine de Bourbon et de Jeanne d'Albret.

Henri IV, prince de Viane, fils de Jeanne d'Albret et d'Antoine Bourbon-Vendôme est né à Pau le 14 décembre 1553. Son règne remarquable se terminera par une véritable restauration de la France, épuisée par les guerres de religion et la lutte contre l'Espagne. 

Le 13 mars 1569, après la mort du prince Louis de Condé à Jarnac, Henri de Navarre devient le chef du parti réformé. Après la paix de Saint-Germain en 1570, il épouse en 1572 Marguerite de Valois, fille de Henri II et de  Catherine de Médicis : quatre jours après son mariage ce fut la Saint-Barthélemy.

Cette nuit, Henri de Navarre échappa de peu au massacre. Il trouva refuge auprès de son beau-frère, Charles IX. Mais bien qu'ayant abjuré le protestantisme (le 26 septembre 1572) et s'être converti au catholicisme, il n'est plus libre de ses mouvements. Pendant quatre ans il va rester prisonnier du roi, de la reine-mère et du Parti catholique au Louvre.

Il parvint à s'enfuir de la Cour le 5 février 1576. Il rétracte son abjuration et se met à la tête du parti Huguenot.

Roi de France depuis que Henri III a été assassiné, Henri IV doit reconquérir un royaume en majorité acquis à la Ligue. Grâce au renfort des Anglais et des Écossais ainsi que du support de la reine Élisabeth Ière d'Angleterre, Henri IV remporte la victoire sur la Ligue et son chef, le duc de Mayenne, frère cadet du défunt Henri de Guise.

Unique prétendant légitime au trône de France depuis la mort d'Henri III, Henri IV doit mettre fin aux guerres de religion. Dans cette optique, il abjure la religion protestante de 25 juillet 1593. Il peut alors alors revendiquer légitimement la couronne de France. Mais, la ville de Reims étant aux mains de l'ennemi, Henri IV sera sacré roi de France à Chartres le 25 février 1594. Il entre triomphant à Paris encore aux mains de la Ligue et des Espagnols, le 22 mars 1594.

Afin de clore définitivement les guerres de religion qui détruisent la France depuis soixante ans, le 13 avril 1598, le roi dote la France d'un édit (l'édit de Nantes) qui reconnaît aux protestants le droit de pratiquer leur religion en toute liberté.

En 1599 son mariage avec Marguerite de Valois est annulé, il songe alors sérieusement à épouser Gabrielle d'Estrées. Mais la maîtresse qu'il aime à la folie meurt soudainement : c'est l'Italienne Marie de Médicis que ce qui sera finalement la nouvelle reine de France.

Le 13 Mai 1610, afin de renforcer l'autorité de la régence qu'il a décidé de confier à son épouse pendant son absence, Marie de Médicis est sacrée reine de France à Saint-Denis.

Le 14 mai 1610, François Ravaillac, un déséquilibré persuadé d'être chargé d'une mission contre l'hérésie calviniste, grimpe dans le carrosse et poignarde le roi de deux coups de couteau.

Retour haut de page

LOUIS XIII le Juste : 1610-1643, Fils de Henri IV et Marie de Médicis.

Louis XIII est né à Fontainebleau le 27 Septembre 1601. Premier enfant de Henri IV et de Marie de Médicis, il n'a pas encore huit ans lorsqu'il doit succéder à son père, assassiné par Ravaillac en mai 1610. Il sera sacré solennellement roi de France le 17 Octobre 1610 à Reims.

La régence sera confiée à sa mère, Marie de Médicis, qui sera régente jusqu'en 1617 (alors que la majorité du roi est effective en 1614). Le surintendant des finances, Sully, en butte à l'hostilité de la régente et de Concino Concini, démissionne du conseil restreint du roi le 26 Janvier 1611.

Concino Concini devient ainsi conseillé d'Etat aux finances et remplace Sully au conseil. Il est ensuite nommé Maréchal de France puis occupe une charge équivalente à celle d'un premier ministre en 1611. Le 24 avril 1617, le marquis de Vitry exécute Concini. Au lendemain de l'exécution de Concino Concini, Marie de Médicis est écartée du pouvoir,Louis XIII entendant désormais gouverner seul. Le reine mère est donc exilée de la Cour et se retire au château de Blois le 3 Mai 1617.

Louis XIII épouse en novembre 1615 l'infante Anne d'Autriche, fille du roi Philippe III d'Espagne.

En 1622, à la mort d'Albert de Luynes, Louis XIII accorde le titre de Cardinal à Richelieu, sous la pression de Marie de Médicis. Mais ceci n'est par suffisant pour Richelieu qui vise à gouverner la France. Le 29 Avril 1624, le cardinal rentre au conseil du roi, qui après avoir longtemps douté de Richelieu fini par reconnaître ses compétences. Quelques mois plus tard, le 13 Août 1624, Richelieu sera nommé chef du conseil du roi, soit une charge équivalente à celle de premier ministre. 

Anne d'Autriche met au monde un fils Louis Dieudonné, le future Louis XIV le 5 Décembre 1637.

Richelieu décède le 4 Décembre 1642 au Palais-Cardinal (actuel Palais-Royal). Il est remplacé par le cardinal de Mazarin.

A sa mort, à l'âge de 41 ans, Louis XIII laisse à son fils, Louis XIV, un royaume puissant et prospère.

Retour haut de page

Catherine de Médicis : 1519-1589, Fille de Laurent II de Médicis et de Madeleine de La Tour d'Auvergne
Catherine de Médicis est née à Florence en 1519, elle épouse en 1533 le futur Henri II dont elle aura dix enfants ; trois d'entre eux seront rois de France : François II, Charles IX et Henri III. Régente du royaume pendant la minorité de Charles IX, elle manifeste d'éminentes qualités politiques tout en se montrant entièrement dénuée de scrupules. Au cours des guerres opposant catholiques et protestants, elle essaie tant bien que mal de maintenir un certain équilibre entre les deux parties, en signant par exemple l'édit de tolérance d'Amboise, en 1563, et la paix de Saint-Germain, en 1570.
Mais, jugeant que l'amiral de Coligny exerce une trop grande influence sur le roi, elle est également l'instigatrice du massacre de la Saint-Barthélemy, le 24 août 1572.

Retour haut de page

Louis XIV, dit Louis le Grand 1638-1715 Fils de Louis XIII et d'Anne d'Autriche
Il a cinq ans à la mort de son père. Sa mère, devenue régente, confie la direction des affaires au cardinal Mazarin. De 1643 à 1648, il vit au Palais-Royal, puis, après avoir été obligé de fuir avec sa famille à Saint-Germain, en 1649, il mène la vie errante de la cour pendant la Fronde.
Mazarin surveille son éducation et le fait entrer très tôt au Conseil royal. Sacré à Reims le 7 juin 1754, il épouse en 1660 Marie-Thérèse d'Autriche, fille de Philippe IV d'Espagne, et se met à gouverner seul à partir de 1661, après la mort de Mazarin.
Son premier acte d'autorité, en 1661, est le renvoi du ministre Fouquet ; par la suite, il sait s'entourer d'hommes capables : Colbert, par exemple, met de l'ordre dans les finances, développe le commerce ainsi que l'industrie, et Vauban consolide les frontières du nord.
En 1682, il quitte Saint-Germain et s'installe à Versailles, symbole de sa vanité et de son désir de grandeur, qui le pousse à s'opposer à la papauté, à révoquer l'Édit de Nantes qui accordait la liberté du culte aux protestants, à revendiquer le Palatinat, et à concurrencer commercialement l'Angleterre et la Hollande sans craindre de déclencher une guerre avec ces deux puissances.
À partir de 1697, qui marque la fin de la guerre citée précédemment, les difficultés financières, politiques, militaires et religieuses s'accumulent sur le pays, d'autant plus qu'il l'engage dans la guerre de succession d'Espagne, qui achève de ruiner le royaume, dont la situation est catastrophique quand il meurt, en 1715.

Retour haut de page

Louis XVIII : 1755-1824 Fils du Dauphin Louis et de Marie-Josèphe de Saxe
Frère cadet de Louis XVI, il régna d'avril 1814 à mars 1815 (première Restauration), puis de juillet 1815 à sa mort (seconde Restauration).
Comte de Provence, il émigra en juin 1791 puis rentra à Paris, après l'abdication de Napoléon. Pendant les Cent-Jours, il se retira en Belgique et revint après Waterloo. La Charte qu'il avait " octroyée " dès 1814 établit en France la monarchie constitutionnelle.
Malgré ses préférences pour le gouvernement des libéraux (le duc de Richelieu, Decazes), Louis XVIII résista mal à la réaction ultra-royaliste du début (Terreur blanche) et surtout de la fin de son règne (ministère Villèle, 1821), après l'assassinat du duc de Berry (1820).

Retour haut de page

 

Retour à l'accueil

Nous écrire